Une petite surprise pour toi, Jean-Baptiste...

(désolé pour le son, temps normand oblige...)